Exilé.

 

Quand certains mots distillent
Un venin trop subtil,
Dans la raison instillent
Des humeurs versatiles.

Quand stratagèmes futiles
Et des attentes fébriles,
Esclaves imbéciles
D’un orgueil indocile.

Quand allusions faciles,
Provocations stériles,
Meurent sur le mur fragile
Des espoirs sans asile.

Tentatives malhabiles
De renouer le fil
Qui seul brisera l’exil
D’un coeur sous le grésil.

Quand excuses se faufilent
Sincères et difficiles
Volonté rendent fissile
Et le pardon facile.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s