Vivre en utopie.

Lors de cette période charnière où une année se termine et une autre commence, mon optimisme se mue en utopie et l’espoir que les hommes cessent de perdre un temps si précieux d’une existence si courte, si fragile, en disputes, en conflits, en violences de toutes sortes, en guerres, devient plus vivace que jamais.

A ce moment, je rêve que les dictateurs connaissent le sort de Saddam Hussein sans pour autant être remplacés par d’autres dictateurs en herbe, que les hommes règlent des problèmes et des difficultés plutôt que d’en créer de nouveaux, qu’ils deviennent tous adultes, lucides, mâtures et intelligents dans leurs actes, qu’ils ne vouent leur vie qu’à un meilleur avenir et non à la destruction de ce et ceux qui les entourent.

Ce passage d’une fin vers un commencement, me fait rêver comme d’autres utopistes illustres -de Jules Verne et ses 500 millions de la Bégum à Cervantès et son Don Quijote de la Mancha (récupéré par une bande d’opportunistes sortis de nulle part et semblant découvrir à moins de six mois des présidentielles, l’existence de SDF en France) sans oublier le pasteur Martin Luther King et son célèbre « I have a dream »- d’un monde qui n’existera jamais.
Qu’importe, même si je ne vis en Utopie que quelques semaines par an, cela suffit à ne pas éroder mon espoir, à ne pas me faire sombrer dans la désespérance d’appartenir à une espèce si supérieure aux autres animaux, surdouée, capable du meilleur mais si souvent inclinée vers le pire.

La magie de Noël est dans le partage avec les autres, celle du nouvel an est dans l’aspiration à un meilleur avenir personnel et universel.

Bonne année 2007 et que vos voeux se réalisent.

Exceptionally, I’ve translated in English (I hope without mistakes in spite of lack of time).

Living in Utopia

During this period where one year ends and a new one begins, my optimism becomes utopia and the hope that people cease wasting a so precious time of an existence so short, so fragile, in quarrels, in conflicts, in violence variously, in wars becomes more long-lived than ever…

At this moment, I dream that dictators know the fate of Saddam Hussein without being replaced for an other dictator in herb, that the people solve problems and difficulties rather than to create it of new, that they become each others adults, lucid, and intelligent in their acts, that they dedicate their life only to a better future and not to the destruction of it and those who surround them.

This transition of the end towards a beginning makes me dream, as others famous utopians -of Jules Verne and his novel “500 millions de la begum”, to Cervantes and his hero, Don Quijote de la Mancha, (used by a French group which seems realized, unless six months of presidential elections, the existence of homeless) without forgetting Martin Luther King and his famous «  I have a dream”- of a world which will never exist.
No matter, even if I lived in Utopia only some weeks a year, it’s enough not to become hopeless to belong to a species so above others animals, gifted, able of the best but mostly inclined to the worst.

The magic of Christmas day is in the sharing with the others, what of the New Year is in the aspiration of a better personal and universal future.

Happy New Year on 2007 and what your wishes come true.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s