Cell.

Elle ouvre les yeux. La pièce est noire, d’une obscurité totale. Son corps est endolori comme après une chute et ses ailes froissées la clouent au sol.

Elle cherche à tâtons une issue, une fenêtre, une porte mais il n’y en a aucune. Elle ignore tout de sa présence dans ce lieu, puis à force, se remémore les paroles de You’ve got a friend portées par la voix douce d’Ella Fitzgerald, grésillant subitement, s’interrompant, avant que le silence ne se déchire par le puissant vibrato de Dinah Washington, dans le dernier couplet de If I could write a book. Elle se souvient du cri qu’elle ne put alors retenir, des sanglots dans la chute.

Depuis combien de temps est-elle là ? Elle ne saurait le dire. Le temps s’étire jusqu’à perdre toute consistance, tout repère, tout sens.

Tout s’obscurcit, s’éclaire avant de s’assombrir de nouveau, Sous le soleil de Saturne.

Sorti de nulle part, le timbre mélancoliquement éraillé de Madeleine Peyroux, rappelle, pressant, Don’t wait too long lorsqu’elle aurait voulu entendre le phrasé de Dinah prononcer I’ll wait.

Rage, trahison, attachement, complexité amphigourique, tout se mélange pendant qu’insistante, la voix énergique d’Ella sur This could be the start of something big. retentit dans la pièce.

Une fenêtre apparaît subitement dans le mur gauche et une faible lumière verte s’étale au sol comme un chat pendant qu’Ella fredonne joyeusement I’m beginning to see the light.

« Cela aurait déjà du finir, tant de fois…Alors, il y à autre chose à cerner, à découvrir » murmure-t’elle puis hurlant avec Dinah, Tears to burn, look, I’ve got so many tears to burn avant que ne s’y mêle celle d’Ella, rageuse sur Between the devil and the deep blue sea dans une cacophonie absolue.

Dans la pénombre, désorientée, épuisée et pourtant, plus forte et fragile, elle attend tandis que les murs se colorent de jaune et qu’une porte se dessine, une porte sans poignée. Elle attend que, la tempête s’éloigne pour savoir enfin sur quoi la porte s’ouvre tandis que résonne encore à l’infini, Between the devil and the deep blue sea .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s