Le pouvoir des mots.

Il y a des mots qui enserrent le cœur dans un écrin de plumes pour mieux le fortifier,
Il y a des mots qui meurent, dans les pleurs, sous les fleurs de rancoeurs,
Il y a des mots de rage qui, frôlant le désespoir, vous entraînent dans leur chute,
Il y a des mots insultants qui blessent par l’injustice qu’ils ressuscitent,
Il y a des mots qui percent les cuirasses des blindés pour, à cœur, les toucher,
Il y a des mots qui enchaînent aussi sûrement qu’un serment,
Il y a des mots qui, à la source de l’ambigu, puisent leur force,
Il y a des mots qui tentent de briser les chaînes des peurs d’un antan trop présent,
Il y a des mots qui raniment l’espoir de meilleurs lendemains,
Il y a des mots qui hurlent leurs questions dans des nuits sans réponse,
Il y a des mots qui s’agitent en silencieux vacarme dans l’étendue des doutes,
Il y a des mots qui grondent de colère pour rappeler qu’ils existent,
Il y a des mots qui avouant ce qu’ils pensent ne pas savoir, réveillent, en écho, les fantômes oppressants,
Il y a des mots qui vous secourent, doucement, sans en avoir l’air,
En faisant tourner lentement, dans les serrures d’autrefois, les clefs du geôlier,
Il y a des vous proches comme des tu endimanchés de boutons de Manchette,
Il y a mes mots qui vous prient de ne pas, votre personnalité, changer.
.
Car, que seraient ces mots, pour moi, s’ils n’étaient pas de vous ?

 

On ne sait jamais de quoi hier sera fait - Marie-Madeleine GAUTIER

On ne sait jamais de quoi hier sera fait – Marie-Madeleine GAUTIER

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s