Four feet in the grave.

 

Une lueur blafarde éclairait les tombes à perte de vue. Pas un rat ne courait quand la pierre tombale pivota sur la gauche. Puis, une longue main osseuse se posa sur le bord de la sépulture où un feu follet se sustentait.

 

– Oh, merde ! J’ai encore raté la marche. Léon ! Tu la répares quand ?! Je vais finir par me déboîter la rotule. Et ce flemmard d’ostéopathe va encore me recevoir quand les crapauds auront des dents.

Léon ! Ne mets pas une éternité à venir, je vais rater mon cours de fitness (1).

– Tu continues le fitness, Gertrude ? Mais quel intérêt ?

– Pardi ! Tu n’as pas remarqué que j’avais grossi des fémurs et des iliaques ?! C’est bien ce que je pensais. Tu ne me regardes plus, Léon. Tu n’as sûrement pas vu, non plus, que je m’étais faite permanenter.

– Euh, si… Et t’as changé de couleur de cheveux, aussi…

– Non !

– Ah… ? Hum… On prend le scooter ?

– Oui. Et n’oublie pas les casques ce coup-ci, Léon. Je préfère arriver décoiffée que de chercher partout mes os, sur la chaussée, comme la dernière fois. Tu conduis vraiment à tombeau ouvert. Un vrai danger ambulant !

– Je les avais prévus, Gertrude. Mon sens exemplaire de l’organisation.

– Ton sens de l’organisation ? Non mais, tu plaisantes, Léon ?! Plus bordélique que toi, y a pas dans tout le cimetière et la ville réunis ! Et puis, tu t’es encore planté. Ce ne sont pas les bons casques. Ça ce sont ceux que t’as piqué au cimetière militaire.

– Ah oui, tiens… C’est pour ça alors qu’ils ont une pointe sur le dessus…

– Allume ! Sinon, tu vas encore nous faire rouler avec les casques que t’as volé sur le chantier d’à côté. Et tu sais bien que le jaune me donne mauvaise mine.

– T’as pris la liste, Gertrude ?

– Oui.

– T’as pensé à y rajouter mon beurre de cacahuètes (2) ? Et mes chips pour le match de foot ?

– Oui, oui. Mais grouille ! Allez, remue tes os ! Sinon, ce sera ouvert avant qu’on ait fini. Et on fera encore mourir un vigile de crise cardiaque. Tu sais bien que ça me contrarie. Surtout, de devoir passer avec des victuailles qu’on n’a pas payé au milieu de toutes ces équipes de secouristes qui nous regardent avec un air de veau en hurlant. Et alors ?! Ils ne voient jamais des gens faire leurs courses ou quoi ?!

– Tu sais, je me demande si tu devrais l’échanger ce linceul. Moi, je trouve qu’il te va bien. Les grosses fleurs oranges, ça me permet de te repérer quand tu vas discuter avec Alphonse, à la rangée 86. Et puis, ça te rajeunit.

– Ça me rajeunit ? Comment ça, ça me rajeunit ?! Avec toutes les crèmes-parce-que-je-le-vaux-bien que je mets, j’ai besoin de porter cette guenille, ces hardes affreuses pour avoir l’air jeune ?! Tu es un mufle, Léon ! Même involontairement ! Et c’est bien le pire ! Tu veux qu’on parle de tes salopettes vertes et de tes vieux pulls élimés que ta tante t’avaient tricoté, hein ?!

– Moches, je t’ l’accorde. Mais très confortables. Et le confort, ça compte. Et puis, pour bricoler, c’est plus pratique. Et tu sais bien qu’il va falloir que je refasse le capitonnage et que je lasure le cercueil. T’as vu comme il est écaillé ?! D’ailleurs, faut qu’on passe au magasin de bricolage pour voir les nouvelles tendances. Berthe m’a montré le nouveau tissu de son cercueil et j’ai bien envie de mettre un truc dans ce genre. En plus, il parait que c’est plus facile d’entretien. Pour la bière, notamment… Et elle a aussi installé des L.E.D. pour donner une ambiance cosy. C’est chouettos.

– Eh ben…  Avec tout ce qui est prévu, on va encore rentrer morts de fatigue.

 

© V.T.

 

(1) Je n’ai rien contre le fitness. Mais rien pour, non plus.

(2) N’ayez pas honte. Moi aussi, j’en ai mangé quand j’étais enfant de cette *****. C’est-à-dire quand je n’avais pas de goût… ;)

 

 

 

 

 

 

 

Le titre est un clin d’œil à cette géniale série de la BBC : One Foot In The Grave.

Un extrait ici (lien) pour ceux qui ne connaissent pas.

 

En 2006 et 2007, j’avais écrit un truc dans l’esprit d’Halloween (ici, pour qui voudrait les lire). Là, c’est plus Toussaint. Mais Toussaint, drôle (ce qui est plutôt antonyme et antinomique…)

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s