Tels les enfants terribles

 

 

Non. Au contraire. Elle s’agite continuellement en tous sens et en fait trois tonnes. Genre hystérique. Tu sais, comme ces gens insignifiants et inintéressants pour tenter d’exister. Remarque, qui ferait attention à elle, sinon ?

 

Oh non ! Sa créativité est plus étriquée qu’un quark. Dans tout ce qu’elle fait ou dit, elle ne cesse de se répéter en se croyant originale. Pitoyable. Un exemple : elle fout du verlan à toutes les sauces. Novateur, le verlan, hein ? C’est juste ressassé à outrance depuis des décennies, des siècles. C’est bien simple, elle est une perpétuelle redite ambulante. Pire qu’une réplication moléculaire. Être aussi vaniteuse quand on est aussi insipide, c’est grotesque et tordant.

 

Mais je t’assure que je suis indulgent. Tu verras par toi-même, d’ailleurs.

 

Son look ? Ni inventif, ni classe, ni excentrique. Ridicule. Quand on est une petite grosse comme elle et qu’on veut tellement plaire, on ne va pas se fringuer chez Gérontofashion by Emmaüs. Si mal attifée qu’elle ferait honte à un SDF, même complètement saoul. Ajoute à cela une bouille banale de gamine mal barbouillée, un peu bouffie et moustachue avec des cheveux en laine bouillie enfoncés comme un bonnet, des mains boudinées, des mamelles de vache laitière qu’elle s’empresse d’exhiber avec fierté. Comme si ce n’était pas une difformité, quoi. Bref, une insulte à l’harmonie et à l’esthétique qui se prend pour Narcisse et Aphrodite. Une mine pour les vanneurs.

 

Mais non ! Elle critique les autres et se fout de leur gueule, en plus !

 

Si !

 

Ha ha ha ha, non. Je lui ai dit. Et elle a morflé. Bof. Ça ne remettra même pas son ego en phase avec ce qu’elle vaut réellement. Elle est trop tarée pour. Irrécupérable. Cette mioche est une illusion sur pieds. Mais ça marche auprès des crédules. Classique.

 

Mais non. Je l’aime bien. Porter le ridicule à un niveau aussi élevé qu’elle, ce n’est pas donné à tout le monde. D’ailleurs, personne ne m’avait donné autant d’occasions de rire.

 

 

Même pas. Quand tu sauras le reste, tu me trouveras bien clément.

 

Je te raconte ça, ce soir. On va bien se marrer. Je dois raccrocher, là. On vient de sonner.

 

 

© V.T.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s