Extermination.

Assis devant une série de listes, il affichait un air concentré.

Buchenwald : 19 males, 12 femelles, 7 petits

Birkenau II : 37 males, 15 femelles, 4 petits

Dachau : 22 males, 13 femelles, 6 petits

Flossenbürg : 8 males, 3 femelles, 2 petits

Kaufering : 11 males, 9 femelles, 2 petits

Madjanek KZ Lublin : 21 males, 13 femelles, 5 petits

Plaszów : 14 males, 6 femelles, 1 petit

Ravensbrück : 18 femelles, 7 petits

Dans un sourire qui ressemblait à un rictus, son visage contrefait se crispa et une lueur de volupté le parcourut. La journée avait été bonne. Excellente, même. Figé dans une posture altière et raide,  il fut parcouru par un frisson d’extrême satisfaction.

Après s’être assuré que les portes étaient fermées, il  sautilla sur place dans son bureau. Puis, à cloche-pied, fit le tour de la pièce en lançant un globe terrestre. Un vautour rabougri jouant à la balle et tripotant sa moustache. Il tortilla une mèche de cheveux qui resta inflexiblement  à la verticale, tranchant méchamment avec le reste de son casque capillaire.

Le travail rend libre s’asséna-t-il. Et, aussitôt, il composa un faciès sérieux,  fermé, rigide que traversait, sournoisement une étincelle de joie. Il alluma son ordinateur portable et y inscrivit méthodiquement les macabres chiffres du jour.

Le funèbre rituel glaça les minutes qui devinrent des heures, des années, des vies. Puis, une petite demi-heure plus tard, il enregistra le fichier et remarqua une touche du clavier ornée d’un étrange symbole : une sorte de dolmen précédée d’une corne. Totalement dominé par sa curiosité, persuadé qu’on lui cachait d’importantes informations et oubliant sa maladive méfiance, il l’enfonça.

Aussitôt, il ondula, se tordit, vrillé jusqu’à la déformation totale. Aspiré par la touche, il fut désintégré et rematérialisé sous forme de pixels dans les arcanes de la bête, dans les dédales numériques d’usine à gaz informatique. La violente colère qu’il piqua n’eut aucun effet. Le système anti-virus se mit en route.

Bien que n’en ayant toujours pas obtenu l’autorisation,  le Général Schädling Verschwinden, zélé et déterminé à porter secours,  se décida à entrer. Furher ? Furher ? Mais nul ne répondit. Fouinant dans chaque recoin du bureau, le Général Schädling Verschwinden tomba soudain nez-à-nez avec l’écran du portable qui affichait : « un ver a été détecté. Déclencher le processus d’extermination pour nettoyer la zone infectée et éliminer le danger. »

Et le Général valida.

©V.T.

J’ai écrit ce texte, il y a longtemps. Initialement, je ne devais pas le publier. Mais M., une des rares personnes à qui je l’avais fait lire à l’époque m’a persuadé de changer d’avis.

hitler par Boaz ARAD, fev. 2010.
Publicités

7 réponses à “Extermination.

  1. Bonjour Virginie, pas mal du tout mais à prendre au 2ème degré. J’aime bien le dernier paragraphe avant la validation finale ou fatale. Bonne après-midi.

  2. What a great web log. I spend hours on the net reading blogs, about tons of various subjects. I have to first of all give praise to whoever created your theme and second of all to you for writing what i can only describe as an fabulous article. I honestly believe there is a skill to writing articles that only very few posses and honestly you got it. The combining of demonstrative and upper-class content is by all odds super rare with the astronomic amount of blogs on the cyberspace.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s