Humanae Vitae.

Je voulais commencer à écrire sur cette idée qui me trotte dans la tête depuis deux mois.  Alors, aujourd’hui, je m’y suis mise. J’espère finir bientôt mais je ne te promets rien.

 

 

 

– Je ne sais pas. Pouvez-vous me rappeler les conditions ?

– Je n’ai pas le temps de te faire une liste.

– Je dois quand même savoir à quoi je m’engage, le sort qui m’attend et si je risque de le regretter.

– Mais tu le regretteras forcément, parfois. Ce n’est pas un rêve que je te propose.

– Y a pas à dire. Vous êtes un sacré vendeur.

– Je suis bien plus que ça, insolente.

– C’était de l’humour. Je ne voulais pas vous offenser. Surtout pas dans ma situation… Je n’ai pas le goût du suicide.

–  Évidemment. Pour vouloir mourir, il faut avoir commencé à vivre.

– Ce monde n’est-il pas si beau, si riche, si passionnant qu’on en tombe amoureuse éperdument, tragiquement, définitivement ?

– Il n’y a que les jours de bonheur que tu pourras compter sur tes doigts.

– Des doigts ? Qu’est-ce que c’est ?

– Quand tu auras signé, tu le sauras.

– Vous me l’expliquerez ?

– Tu les recevras. Avec le reste.

– Le reste ?

– Un corps. Quand tu auras signé, on t’attribuera un corps.

–  Je ne peux pas le choisir ?

– Et puis quoi encore ?! De toutes façons, tu ignores ce que c’est. Et il te faudra presque une vie pour le savoir… avant de l’oublier à nouveau.

– Quel intérêt alors ?

– Celui de comprendre la notion d’absurde, la dimension tragique de l’existence humaine. Être habitée d’un néant chassé à grand coups de connaissance, d’apprentissage, d’efforts permanents, et des bribes d’un héritage obscur logé dans cet univers nébuleux qu’ils nomment Inconscient. Ce funambulisme sur un fil d’équilibre qui se tord sous tes pas pour mieux te faire basculer dans le désespoir ou l’aliénation. La mort en embuscade te tapant dans le dos pour mieux te faire choir. Tu jureras mais un peu tard que l’on ne t’y reprendra plus. Et pourtant, tu n’auras de cesse que de recommencer.

 

©V.T.

 

Otto Dix – Self portrait as Mars.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s