Sage est le Fou.

 

Voici la suite de En trois coups

 

 

La nuit à peine partie se coucher, le soleil pointa le bout de son nez.  Et éclaira la scène d’un nouveau jour. Car demain est une autre nuit. On l’oublie trop souvent.

 
A force de tremblements, le Roi s’était luxé les cervicales et regardait ses sujets encore plus de traviole qu’à l’accoutumée. Afin de se débarrasser de sa corvée, Tour pianotait sur son smartphôôôône à la recherche du zérosix  de Tour G -ou peut-être de son zérosept. Car, contrairement à ce que vous croyez, je ne suis pas dans toutes leurs confidences. Alors, arrêtez de me demander ce genre de vétilles dont tout le monde se moque. Et Tout Le Monde à bien raison.  D’ailleurs, vous devriez faire comme lui.  Surtout qu’en plus, Tour ne le trouva pas et dut faire le planton auprès de ce trouillard de Roi qui aurait pu se se colleter avec l’ennemi ou se débrouiller pour être pat. Enfin, Pat ou Jules.

 

Quoi ? Que venez-vous de dire ? Mais vous vous fichez de moi ?! Je viens de vous expliquer que je n’étais pas dans tous leurs petits secrets. Alors, vous trouverez vous-même pourquoi Tour n’a pas remis la main sur le numéro de Tour G. Avec toutes vos interventions intempestives, vous allez finir par me faire perdre le fil -et même la bobine- de ce récit. Et puis, je vous connais, quand il s’agira de chercher ce satané fil, vous vous défilerez fissa.

 
Bref. Nous en étions là  -et, comme vous pouvez le voir, la situation était plutôt calme- quand une altercation se produisit entre Pion Cinq et Cavalier G. Altercation que je reproduis ci-dessous sans leur aimable autorisation :

 
– Hé ! Tu pourrais me répondre !
– Non.
– Parce que t’as rien à dire, comme toujours.
-Non. Parce que je ne discute pas avec les trolls.
– Hé ! Je suis pas un troll ! Je suis un provocateur mais t’es trop con pour le comprendre.
– La provocation est indissociable de la pertinence. Une sorte d’impertinente pertinence. Donc, t’es un troll.
– Arrête de te la jouer intello. T’as rien à dire, tu penses pas. T’es qu’un con !
– Bon… Va seller tes lasagnes, plutôt, le troll.

 

Pendant ce temps, la Reine, réajustant sa couronne,  évaluait les troupes de l’adversaire, les potentiels, angles d’attaques et les moyens à sa disposition. A peine avait-elle fini de  manigancer un stratagème matois pour remplir ses geôles qu’elle envoya Fou B. prévenir le régiment de l’imminence de l’assaut et des grandes lignes du piège. Mais la situation ne se déroula pas comme prévue. Évidemment.

 

© V.T.

 

 

Bande-son pendant l’écriture :

 

 

Publicités

3 réponses à “Sage est le Fou.

  1. Bingo, tout ce que j’aime !  » La provocation est indissociable de la pertinence. Une sorte d’impertinente pertinence. Donc, t’es un troll. »

    hé hé bien vu ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s