Drôle de couple.

 

Petite impro (quinze minutes) sans sens.

 
Adrien épousseta la cage, l’ouvrit, la garnit de nourritures plus spirituelles que terrestres et y glissa la joie.  Passée la surprise, elle piailla un peu, essaya de s’enfuir mais, au bout de quelques minutes, chanta gaiement et sauta sur la petite balançoire suspendue au sommet de la cage.

 

Beethoven- Ode à la joie (9ème Symphonie)

 

 
Le temps passa avec la légèreté d’un chat et, un jour, Adrien fourra dans la cage un peu de compagnie à la joie. Avec un large sourire, elle regarda le désir. Il ne tenait pas en place et avait sans cesse envie d’autre chose. Bien qu’il la saoula un peu, elle finit par le trouver séduisant. Et faute de mieux et de davantage de choix, elle s’accoupla avec lui. La gestation ne fut pas très longue -quelques heures à peine- et naquit la vie avec ses cheveux fous.

 

René Magritte. Elective Affinities. 1933

René Magritte. Elective Affinities. 1933

 

Publicités

7 réponses à “Drôle de couple.

  1. Peuples des citées lointaines, que vos cœurs s’illuminent avec l’Hymne à la Joie! Et bravo surtout pour le beau texte de circonstances, bien guilleret et frétillant, idéal dans ce temps de pré-automne. Merci pour le partage.

    • Merci Lise. Toi aussi, tu aimes l’Ode à la Joie ? Personnellement, chaque écoute me fait vibrer. Remarque, j’adore tout Beethoven.

      Gardons l’été en nous pour supporter l’automne et l’hiver à venir.

  2. Associations judicieuses, malicieuses, pulpeuses, j’aime! (illustatrions audio / pict très bien choisies!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s