Eux.

 

Leurs bouteilles de joie se vidaient toujours plus vite que celles de blues mais sans les rendre tristes pour autant.

 

Les yeux endoloris par ce qu’ils n’avaient pas vu, ils tissaient des jours meilleurs ensemble ; des jours qui flottaient à la surface de leur cerveau.

 

Vladimir Kush

Vladimir Kush

Publicités

7 réponses à “Eux.

    • Merci. J’aime beaucoup l’univers de Vladimir Kush (dont j’ai publié plusieurs tableaux ici) qui ajoute au surréalisme, une poésie et un humour fin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s