Déglinguée ?

 

Le soir s’abattait sur la ville et la recouvrait de ses ailes noires. Bien qu’entouré, U se sentait seul. Alors, jusqu’à s’en époumonner, il appela E.

 

Et, vite, E vint.

 

Mais lorsqu’elle fut devant lui, U se tut.

 

E ne comprit pas et repartit déroutée.

 

Six, épuisée par ses trois cent soixante cinq jours d’existence, se noya dans le champagne dans lequel Sept naissait.

 

 

Pas le temps de finir aujourd’hui donc à suivre bientôt (j’espère).

 

 

 

Always together - Vladimir Kush

Always together – Vladimir Kush

 

 

 

 

Publicités

6 réponses à “Déglinguée ?

  1. Bonjour,
    Je préfère commenter ici. Il faudrait que je revoie la symbolique des ciseaux chez Mishima, son roman « La musique ». Nous y reviendrons.
    Et, vite, E vint. La ponctuation comme force de frappe! Votre poème en prose me met mal à l’aise, comme lorsque je contemple les « montres molles » de Dali. Pourquoi U s’est tu. Ai peu ri de ton aporie Virginie. Pas plus que moi E n’a compris. Nous sommes deux donc.
    Sept naissait. Là il fallait le faire. Tu le fis. Je rejoins Coquelicot, j’attends le chiffre.

    • Bonsoir,

      Je ne connais pas La Musique de Mishima. Quant à La Persistance De La Mémoire, c’est un de mes tableaux préférés de Dali et il ne me génère aucun malaise.

      J’aime utiliser la personnification pour le temps (ici, les années six et sept) mais je comprends que ça puisse paraître bizarre.

      Le choix des voyelles (qui auraient pu être des consonnes) s’expliquera peut-être un peu plus tard (enfin, en fonction de l’intrigue que je privilégierai. J’hésite encore entre deux très différentes.)

      D’ailleurs, vu que vous êtes plusieurs à vouloir connaître le dénouement, il va falloir que je me remettes à écrire la suite parce qu’entre temps, j’étais passée à l’écriture d’autre chose.

  2. Ben tu fais ce que tu veux mais franchement je trouve que ce texte se suffit!!!

    La dernière phrase, magnifique, m’a renvoyée à Rabelais, inventeur de mot et d’Absurde. Particulièrement à la naissance de Pantagruel pour la vie naissante en place de la vie sortante (la vie et la mort quoi!).
    J’en parle mal mais (parce que?) j’adore!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s