Mi-fugue, mi-raison.

 

 

Parce que le marchand de table était passé et qu’il avait un ton à coucher dehors, il ne fit pas la fine louche et accepta la généreuse proposition,  quitte à passer sous les fourbes caudines de son hébergeur ; en tout rien, tout honneur,  nez en moins néanmoins.

 

En discutant avec son hôte à barons rompus quelques instants, il comprit que,  même s’il n’avait pas inventé le cil à couper le beurre, il avait un peu de jugeote.  Le mépriser ne l’empêcha toutefois pas de boire du petit laid quand son hôte, bienveillant, loua sa culture.  La nuit passa sur la pointe des pieds.  Dès pochtron minet, il remercia son bon samaritain et s’élança dans la vie sous un ciel mi-fugue mi-raison.

 

The pick up – Lisa and the lips.

 

Publicités

26 réponses à “Mi-fugue, mi-raison.

  1. Ai testé vos jeux de nô sur ma flamme. M’a répondu que l’homophobie est un vilain défi. Elle est jalouse de votre talon. Se méfie des bloqueuses. Surtout quand elles sont schön et polies.

      • Ho … pas quelqu’un de connu.
        Je peux dire Bobby lapointe qui théorisait sur le jeux de mots. ; vous pratiquez ce qu’il appelait le ‘l’apeuprés’ . Mais vous connaissez surement.

      • moi non plus, il était mort quand j’en ai entendu parlé. c’était les années 60. le papa de mon papa…génial, et aussi l’ami zantrop’…
        ça va ça vient est plus mélancolique

      • Oui, plus mélancolique. A part, peut-être, Henri Salvador et Charles Trenet, je ne vois pas d’autres chanteurs inscrits dans la même veine. Et encore,ils alternaient chansons poétiques et chansons drôles mais sans autant jouer sur les mots et les proximités de sonorités.

        Même dans les artistes actuels, je ne vois personne qui ait vraiment suivi ses traces. Définitivement, atypique et original, donc.

        Et toi ?

      • Ha ben tu as Brassens, quand mème. Surtout qu’ils étaient pays.
        Gare au gorille par exemple, mais il y en a d’autres et pleins.
        Cependant la veine de Bobby Lapointe est un inimitable. Quoique. Dans la génération suivante tu as Pierre Perret par exemple.

        Ce qui fait l’originalité de Bobby c’est qu’il est arrivé à une époque ou les arrangements étaient quasiment inexistants. De nos jours personne avec une aussi mauvaise musicalité ne passerait.
        Ou alors tellement arrangé que ce serait nul.

      • Dans les chansons originales, actuellement tu as Carmen Maria Vega (enfin, surtout son premier album) mais elle ne joue pas sur les mots, les sonorités et l’absurde comme le faisait Bobby Lapointe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s